Suivre Eutelsat

Les contenus sportifs, moteurs de la montée en puissance de l’Ultra HD

Entrée de blog   •  juin 08, 2017 18:24 CEST

Crédit : Shutterstock

Du 8 au 11 juin, les phases finales des Internationaux de France de tennis de Roland-Garros sont diffusées en direct et en Ultra HD partout en France sur FRANSAT, le bouquet de télévision gratuite par satellite d’Eutelsat. L’occasion de souligner la dynamique apportée par les événements sportifs dans la progression de l’Ultra HD, et le rôle clé du satellite dans sa démocratisation.

En s’associant une nouvelle fois à la Fédération Française de Tennis et France Télévisions pour retransmettre en direct et en Ultra HD l’ensemble des phases finales de Roland-Garros, Eutelsat permet à tous les téléspectateurs français recevant le bouquet Fransat de saisir chaque détail des rencontres d’un des plus grands tournois sportifs du monde, comme s’ils étaient sur les courts.

Les foyers équipés pour recevoir ces images exceptionnelles peuvent opter entre deux normes d’images, à sélectionner en fonction des caractéristiques de leur équipement : Ultra HD SDR, ou pour les plus avancés, Ultra HD HDR en Dolby Vision et en Dolby Atmos.

Cette nouvelle retransmission d’un des tournois mondiaux de tennis les plus en vue répond à l’appétit du grand public envers des événements sportifs majeurs disponibles dans la meilleure qualité d’image actuellement. Selon différents rapports de l’industrie, le sport fait partie du trio de tête des contenus en Ultra HD les plus plébiscités et attendus par les téléspectateurs.

Sur ce terrain, Eutelsat noue régulièrement des partenariats clés avec des chaînes renommées pour proposer des directs d’exception lors de rendez-vous immanquables : Roland-Garros avec France Télévisions depuis plusieurs années, mais aussi en 2016, 8 matches de l’EURO 2016 avec la RAI en Italie. La RAI enrichit d’ailleurs fréquemment la gamme des programmes diffusés en Ultra HD en s’appuyant sur les satellites d’Eutelsat, avec à venir la retransmission en direct de « Stanotte a Venezia » le mardi 13 juin.

Malgré des freins perçus en termes de moyens financiers et techniques, les producteurs de contenus n’hésitent donc plus à s’emparer de ce type d’opportunités afin d’offrir des programmes hautement immersifs à un public de plus en plus mature et équipé. En témoignent les ventes annuelles de TV Ultra HD, qui ont atteint 66 millions en 2016 et devraient grimper à 120 millions d’écrans à horizon 2020. Dans le même temps, le nombre de foyers équipés passera de 28 millions en 2015 à 335 millions d’ici cinq ans (source : IHS Markit)

Sans attendre 2020, l’année en cours s’affiche déjà comme une des plus excitantes pour le développement de l’Ultra HD, et devrait voir émerger temps forts et nouvelles chaînes diffusés en Ultra HD.

De l’avis de Claudia Vaccarone, Directrice Etudes et Expérience Client d'Eutelsat, « la question n’est plus aujourd’hui de savoir si l’Ultra HD va s’imposer, mais désormais de savoir quand… » La dernière édition du Video Industry Survey piloté par Eutelsat sous son égide pointe plusieurs tendances, la première étant que 66% des fournisseurs de contenus audiovisuels consultés au cours de cette étude proposent déjà de l'Ultra HD ou envisagent d’en diffuser dans les cinq ans à venir.

La seconde tendance confirme le rôle prépondérant du satellite dans le panel de modes de diffusion d’images en Ultra HD. 42% des chaînes et éditeurs le préfèrent à d’autres options de transport pour des raisons structurelles : il s’agit de la technologie la plus économique pour toucher le plus grand nombre possible, grâce à la stabilité du signal transmis sur de vastes couvertures.